le post traitement
3 février 2016

Le piège de la quantité de photos livrées

Pour tout ce qui ne relève pas du reportage de mariage où la quantité de photos livrées peut être conséquente, mon opinion sur ce sujet est tranchée.

Selon moi, plus il y a de photos, plus le plaisir se dilue. Par exemple, au retour de vacances, je sélectionne les meilleures images et supprime les autres. Si je ne le fais pas, qu’est-ce qui se passe ? Eh bien je ne les regarde jamais. Certes je sais qu’elles sont là mais il y a tellement d’images moyennes que lorsque je tombe sur une belle je ne l’apprécie pas. C’est du gâchis.

Il faut apprendre à laisser respirer ce qui est sacré

Je ne le dirai jamais assez : La quantité est une illusion, elle vous enfume, elle vous trompe. Certains pensent qu’un shooting est rentable à partir de 100 photos à rapporter chez soi mais… quand ils regardent, ils n’y prennent aucun plaisir. Si vous pensez comme ça vous vous trompez, vous vous mentez, vous vous condamnez à la déception.

Il y a ceux qui ont trois caisses remplies de pièces de 1 centime et ceux qui ont un lingot d’or.

Soyez réaliste, quand vous faites appel à un photographe, vous n’aurez JAMAIS 100 photos superbes après un shooting de 2-4 heures. Comptez plutôt entre 1 et 5, 10 avec de la chance, pas plus. Arrêtez de croire les sirènes de la pub et de l’industrie qui vous vendent 600 pommes totalement identiques, à la peau lissée par la chimie cancérogène, belles comme des gros mensonges. Arrêtez de croire et de vouloir ça, c’est faux, c’est de la poudre aux yeux !

De plus, il faut savoir ce qu’on est et ce qu’on fait. Le tri et le choix des photos incombent au photographe, ce fardeau n’est pas à imposer à la personne qui nous sollicite. En plus, il faut avoir une bien piètre opinion de son propre travail pour le noyer au milieu d’une centaine de photos non développées !

Quand vous repartez avec 5 belles photos de vous, ne soyez pas frustrés en vous disant :

«

  • Ben moi, là je l’aurais bien aimée cette photo de ce moment, je suis sûr qu’elle était sympa ! Pourquoi il l’a pas mise dans le lot !! snif ! 

Dites-vous que le temps que le photographe n’a pas mis sur cette photo que vous idéalisez, il l’a investi sur les 5 que vous avez dans la poche. Faites-lui confiance. Ces 5 photos  ont été bichonnées, retouchées. Il ne s’est pas moqué de vous, le photographe ! Il a corrigé vos petits défauts, adouci votre peau, modifié les couleurs, les micro-contrastes, dans des logiciels qu’il a appris à utiliser. Alors, ne soyez pas ingrats parce que vous n’avez pas eu l’image que vous pensiez être réussie, faites lui confiance.

Au départ, le photographe aussi pensait que cette photo allait être réussie et puis… non, car elle est floue, vous fermez les yeux, l’arrière plan ne colle pas, la profondeur de champ est ratée… Faites lui confiance et profitez des photos qu’il a tant chéries avant de vous les fournir.

Imaginez un énorme champ de blé qui s’étend à perte de vue et quelques rares coquelicots  éparpillés dedans…  Maintenant, méditez sur ce que vous venez de lire…

Merci.

Je vous aime, qualitativement 😉

Jules

EXEMPLE

Trier

Image retenue

Post traitement
le post traitement

Image finale

RECENT POSTS